La forêt apatride
SEQUOIA-ACT
  1. Long Data

Long Data

Toutes les versions de cet article : [Español] [français]

Une croissance lente / une durée qui dépasse l’imagination / une ambition irrécupérable

Les séquoias peuvent vivre 4000 ans.
En Europe, les plus vieux ont 160 ans.
Planter un séquoia est un acte d’une radicale discrétion dont les conséquences sont totalement hors du temps de nos vies et de l’espace de notre imagination.

Les arbres sont des bases de données.
Des disques durs à haute capacité.
Des centres de communication a très lent débit.
Ils accumulent lentement des informations sans enjeux pour des destinataires lointains dont nous ne saurons jamais rien.

Il est plaisant de voir, sur les territoires même de naissance des séquoias géants, emerger des cercles prospectifs et branchés Californiens des notions comme celle de "long data".
Comme si, finalement et 4000 après "Gilgamesh", les grands arbres venaient nous rappeler la frivolité des engouements du jour, la désarmante superficialité des passions, l’imbécilité des tristesses des colères et des croisades.

(rédaction en cours)
http://www.wired.com/opinion/2013/01/forget-big-data-think-long-data/